01 47 16 17 17

Les causes du ronflement et les facteurs

Vous souffrez de ronchopathie ? En d’autres termes, vous ronflez ? Dans la majeure partie des cas, ronfler est tout à fait normal. Cependant, tout dépend de l’intensité des ronflements. Ces quelques lignes vont vous permettre de connaître les principales causes du ronflement. Comprendre pourquoi vous ronflez est déjà un grand pas : il suffit parfois de modifier légèrement ses habitudes pour dire adieu au ronflement.

Est-il normal de ronfler ?

Le ronflement est un bruit qui survient pendant le sommeil. Bien que désagréable, le ronflement est néanmoins tout à fait normal, dans une certaine mesure. Il est par ailleurs très répandu. Eh oui : une grande partie de la population ronfle : 10 % des enfants et plus de 40 % des adultes de moins de 40 ans.

Les ronflements deviennent gênants lorsqu’ils sont majeurs (le niveau sonore peut atteindre 95 décibels). Ils peuvent alors avoir de nombreuses incidences sur la santé à long terme. En outre, une grande partie des ronfleurs souffrent d’apnée du sommeil sans le savoir. Ce trouble du sommeil peut, lui aussi, entraîner un certain nombre de désagréments sur la santé (somnolence excessive, trouble de l’humeur, mauvaise qualité du sommeil, difficultés à perdre du poids…).

Mais alors, comment arrêter de ronfler ? Pour le savoir, vous devez connaître les causes du ronflement ; les identifier vous permettra de traiter la ronchopathie au mieux.

Pourquoi ronfle-t-on ?

Le ronflement est dû à des vibrations anormales du pharynx lors de l’inspiration. Les muscles de l’arrière-gorge, de la luette, du voile du palais et de la langue se relâchent pendant le sommeil profond. Tous ces organes prennent alors davantage d’espace et obstruent partiellement les voies respiratoires. Lors de l’inspiration, il est plus difficile pour l’air de circuler ; il fait vibrer le pharynx, entraînant le bruit caractéristique du ronflement. Le ronflement est parfois associé à d’autres troubles respiratoires nocturnes, comme l’apnée du sommeil.

Le ronflement peut être passagé, intermittent ou régulier. Le ronflement, d’intensité plus ou moins forte, a un retentissement social important. Il peut créer des problèmes relationnels avec le conjoint ou la conjointe, et surtout, provoquer une fatigue profonde au cours de la journée. Il peut également entraîner une perte de vigilance et cause des somnolences au cours de la journée. Ces somnolences peuvent avoir des conséquences néfastes sur la vie sociale et professionnelle du dormeur. Dans certains cas, elles peuvent même le mettre en danger, lors de la conduite d’un véhicule ou de la réalisation d’une tâche à risque.

Dites Stop au ronflement !
Orthèse Oniris®

— 69€

Paiement sécurisé

Livraison en 24h avec Chronopost

Aujourd’hui à 24,96€ avec le 3 fois sans frais

Quelles sont les causes du ronflement ?

Le ronflement a des causes aussi nombreuses que variées. Plusieurs facteurs favorisent les ronflements :

  • Le sexe : les hommes ont tendance à plus ronfler que les femmes, notamment avant 40 ans.
  • Le surpoids : le surpoids et l’obésité favorisent les ronflements réguliers, voire quotidiens. Ces derniers peuvent s’accompagner d’apnées du sommeil
  • La grossesse : une femme qui ne ronfle pas habituellement peut tout à fait souffrir de ronflements au cours de sa grossesse. Ce changement soudain est dû à la prise de poids et à la présence accrue d’œstrogènes durant la grossesse
  • L’âge : la ronchopathie a tendance à s’accentuer avec l’âge
  • La position de sommeil : dormir sur le dos favorise le ronflement
  • La consommation de tabac : elle entraîne une inflammation des voies aériennes supérieures, gênant le passage de l’air
  • La consommation d’alcool : l’alcool accentue le relâchement musculaire
  • La prise de médicaments : certains médicaments, comme les antihistaminiques ou les somnifères diminuent le tonus musculaire
  • L’obstruction nasale : les rhinites et les angines peuvent entraîner un ronflement important au cours de la nuit
  • Les polypes : il s’agit d’excroissances dans les voies nasale, gênant la circulation de l’air
  • La congestion : les rhumes et allergies empêchent l’air de circuler convenablement dans les voies respiratoires

Heureusement, il est tout à fait possible de traiter le ronflement. Comme vous l’avez compris, il vient, dans une grande partie des cas, d’une mauvaise hygiène de vie. Parfois, changer de position au cours du sommeil, revoir son alimentation ou bannir les substances nocives, comme l’alcool et le tabac, suffit à faire disparaître les ronflements. Évitez l’alcool en soirée, limitez la prise de somnifères, maintenez un bon poids de santé, surélevez votre tête quand vous dormez… En cas de congestion ou d’allergie, vous pouvez également prendre un traitement approprié et renforcer son action en installant un humidificateur d’air dans votre chambre à coucher.

En outre, dans certains cas, le ronfleur doit employer des moyens médicaux pour lutter contre le ronflement.

Pour savoir comment traiter le ronflement, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel de la santé : il vous orientera vers une solution adaptée et vous proposera un traitement contre le ronflement. Parmi ces traitements, l’orthèse d’avancée mandibulaire, une gouttière anti-ronflement, est souvent prescrite en premier lieu. Cette solution douce est à envisager avant même de penser à des solutions plus drastiques, comme la chirurgie ou la radiofréquence.