Le ronflement

Qu’est-ce que le ronflement ?

Quelles sont les origines du ronflement ?

A l’origine, le ronflement désigne un bruit respiratoire produit par un dormeur lorsque ses voies aériennes sont obstruées.

Lorsque vous respirez normalement, l’air passe librement par le nez et la bouche puis entre la langue, le voile du palais et la luette.

Mais dans le cas d’un ronfleur, cet air ne peut pas passer correctement. En effet pendant le sommeil la langue se relâche et bascule en arrière. Les voies respiratoires au niveau du pharynx se rétrécissent et empêchant par conséquent le passage correct de l’air.

Le flux aérien va alors être accélérer pour fournir le même volume d’air aux poumons. C’est cette accélération qui engendre des turbulences faisant vibrer les différents tissus et provoquant le ronflement.

Une gêne au quotidien

En plus des risques sur la santé (il peut être un signe précurseur de l’apnée du sommeil), le ronflement est avant tout une gêne pour les millions de personnes touchées par ce problème. Pour une personne souffrant de ronflement, nuisance sonore, manque d’énergie et qualité de sommeil altérée sont souvent le lot de chaque nuit.

Souvent traité comme un problème commun voir parfois un sujet de moquerie, le ronflement est pourtant un véritable désagrément qui peut parfois atteindre jusqu’à 100 décibels. Soit la même chose que le bruit produit par le passage d’un camion !

En plus d’être un désagrément pour le ronfleur lui-même, le ronflement peut également être une véritable nuisance à la fois sur le plan social et conjugal.

Un phénomène répandu et présent à tous les âges

Le ronflement est un phénomène généralisé et bien répandu parmi la population. Il toucherait entre 25% à 45% des adultes. Ce pourcentage augmente avec l’âge et passe même à près de 60% pour les personnes de plus de 60 ans.

Malgré ce que l’on pourrait croire, les enfants peuvent aussi être touchés par les problèmes de ronflement. Mais en moins grand nombre. En effet, on estime qu’environ 10% des enfants seraient des ronfleurs réguliers.
ment.

Les conséquences du ronflement

Quels sont les dangers du ronflement ?

A proprement parler, le ronflement n’a pas de conséquences graves sur la santé. Mais il présente de nombreux inconvénients pour la vie sociale et conjugale du ronfleur.

Votre partenaire… la première victime du ronflement

En effet, de par son ronflement, le ronfleur gêne souvent le sommeil de son/sa partenaire l’empêchant ainsi de trouver le sommeil, le réveillant pendant la nuit et le/la rendant irritable. Cette mauvaise qualité de sommeil chez le conjoint se traduit également par une baisse de la qualité de vie pouvant entrainer davantage de problème de santé à long terme.

Il n’est donc pas rare que le ronfleur subisse de nombreux commentaires et remarques au réveil. Sans compter les coups de coude, les réveils ou les plaintes pendant la nuit. Cela fait d’ailleurs généralement partie pour lui des plus gros désagréments liés à son ronflement.

Le ronflement est souvent source de dispute et d’énervement dans le couple !

Au-delà de ce problème, beaucoup de couples sont aussi obligés de faire chambre à part pour conserver chacun un sommeil réparateur et de qualité.

Dans les cas les plus extrêmes, il arrive même que certains couples aillent jusqu’au divorce.

On estime que 79% des couples qui font chambre à part sont concernés par un ronflement et que 56% des ronfleurs font le lien entre ronflements et problèmes de couple.

Le ronfleur ne se rend pas compte de la situation

Or le ronfleur ne se rend pas compte qu’il ronfle, puisque par définition, il est en train de dormir. D’où une tendance souvent chez les ronfleurs à ne pas réaliser la nuisance sonore qu’est le ronflement.

Le problème, c’est que cela peut entraîner des disputes au sein du couple. Le ronflement devient un sujet régulier de départ aux accrochages. Chacun restant sur sa position et ne comprenant pas la situation de l’autre. Ce qui amène malheureusement souvent parfois son lot de ressentiment, d’amertume, d’incompréhension et de colère.

Le ronflement : un vrai handicap social

Sans compter le handicap social que peut représenter le ronflement. Il se transformera rapidement en gêne ou en honte lorsqu’il s’agira d’aller chez des amis ou de la famille voir même d’aller camper. En clair, toute activité dans laquelle le ronfleur pourra être amené à dormir et donc, très probablement, ronfler entouré de sa famille, de ses amis ou même d’inconnus.

Cela pourra même parfois amener le ronfleur à renoncer à ses activités à cause des remarques auxquelles il pourrait avoir droit le lendemain matin.

Dites Stop au ronflement !
Orthèse Oniris®

— 69€

Paiement sécurisé

Livraison en 24h avec Chronopost

Aujourd’hui à 24,96€ avec le 3 fois sans frais

Causes et facteurs de risque du ronflement

Quels sont les facteurs aggravants du ronflement ?

La cause initiale du ronflement est l’obstruction des voies aériennes pendant le sommeil, provoquée par le relâchement des muscles de la gorge. C’est cette réduction du passage au niveau des voies aériennes, empêchant l’air de circuler normalement, qui produit le bruit du ronflement.

Mais le ronflement peut aussi être favorisé par certains facteurs aggravants tels que le surpoids, la consommation d’alcool avant de se coucher ou le fait de dormir sur le ventre. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d’utiliser un traitement anti-ronflement adapté.

Voici, en détail, quelque uns de ces facteurs :

  • Surpoids : Le surpoids est l’un des principaux facteurs aggravants du ronflement. La probabilité d’être sujet au ronflement lorsqu’on a quelques rondeurs est plus importante que lorsque l’on maintient son poids de forme. En effet, les tissus du pharynx sont alors plus volumineux et empêche le libre passage de l’air. Si vous avez quelques kilos en trop, en plus de vous remettre en forme, un régime vous permettra souvent de diminuer l’intensité de votre ronflement en faisant diminuer la taille des tissus du pharynx.
  • Médicaments : Certains médicaments tels que les somnifères par exemple peuvent entraîner le relâchement des tissus d’où un mauvais passage de l’air dans les voies respiratoires pendant le sommeil.
  • Congestion nasale : un rhume ou une allergie sont souvent à l’origine d’un nez bouché. On a alors tendance à dormir la bouche plus ouverte ce qui favorise le ronflement
  • La position pour dormir : Dormir sur le dos favorise le ronflement en amenant la langue en arrière et en réduisant par conséquent le passage de l’air.
  • Alcool : La consommation d’alcool est également un facteur favorisant en détendant les muscles et les tissus de la gorge.
  • Tabagisme : Tout comme l’alcool, le tabac peut aggraver le ronflement. Il dessèche la gorge et peut ainsi contribue à augmenter l’intensité du ronflement.

Parfois, le ronflement est simplement dû à la morphologie de la personne qui en souffre (rétrognathie : mâchoire du bas en arrière ; macroglossie : grosse langue) ou à son âge. En effet, avec l’âge le tonus des muscles et tissus à tendance à se relâcher davantage.

On observe aussi que les femmes enceintes sont plus sujettes aux ronflements à cause d’une prise de poids importante et d’une position de sommeil dorsale, en particulier les derniers mois de grossesse.

Quels traitements contre le ronflement ?

Il existe de nombreux traitements du ronflement, du simple gadget à quelques euros mais sans réelle efficacité, aux traitements les plus lourds et les plus chers. Il est donc souvent difficile de s’y retrouver et de savoir lesquels marchent vraiment !

Voici une liste non exhaustive de ces solutions en commençant pas les plus reconnues

  • Masque de ventilation par pression positive
  • Gouttière ou orthèse dentaire anti-ronflement grand public
  • Gouttière ou orthèse dentaire anti-ronflement sur mesure
  • Chirurgie ORL
  • Radiofréquence
  • Oreiller et coussin (traitement positionnel)
  • Paille ou orthèse nasale anti ronflement
  • Sprays et pastilles anti-ronflement
  • Bandeau anti-ronflement – mentonnière
  • Ecarteur nasal ou narinaire
  • Bague anti-ronflement
  • Montre anti ronflement

En savoir plus sur ces solutions contre le ronflement

A côté de ces traitements il y a aussi quelques règles ou conseil simple qui peuvent aider à réduire le ronflement :

  • Perdre du poids,
  • Eviter les repas trop lourds le soir,
  • Limiter ou cesser la consommation d’alcool et de tabac

Quels TRAITEMENTS ANTI-RONFLEMENT sont les plus efficaces ?

 

Une gamme complète d’orthèses répondant à votre besoin

  ONIRIS ONIRIS Pro TALI
Liberté de mouvement
Réglage millimétrique de l’avancée
Empreinte sur mesure
Validé cliniquement sur le ronflement
Validé cliniquement sur l’apnée du sommeil
Fabrication sur mesure    
Mise en place par un dentiste formé  
Délai de mise en place 24-48h 30 jours 3 à 9 mois
Durée de vie moyenne 18 à 24 mois 18 à 24 mois 3 à 5 ans
Prix 69€ environ 150€ 600 à 800€*

 

*Prise en charge par l’assurance maladie et les complémentaires sous conditions. Nous contacter pour de plus amples informations