Quelles sont les causes des ronflements chez la femme et comment les traiter ?

Publié il y a 171 jours - Ronflement

On attribue souvent le ronflement à l’homme. Pourtant, les femmes ronflent autant que les hommes : une femme sur quatre serait concernée par le ronflement. Les conséquences sur la vie sociale et médicale de la femme peuvent être multiples : sommeil de mauvaise qualité, fatigue tout au long de la journée, etc. Cette problématique peut également se révéler gênante d’un point de vue social et nuire à la vie de couple de la femme.  Pourquoi les femmes ronflent-elles ? Comment traiter le ronflement chez la femme ? Nous vous disons tout.

Les causes du ronflement chez la femme

Les causes du ronflement chez la femme sont nombreuses. Pour commencer, un ronflement passager est le plus souvent causé par des voies respiratoires ou nasales encombrées. En effet, une obstruction des voies aériennes peut conduire aux ronflements pendant le sommeil : une résistance se produit au moment du passage de l’air, faisant vibrer les tissus de la gorge et du palais.

Le taux d’hormones joue également un rôle important dans le ronflement chez la femme. Les œstrogènes protègent les fibres élastiques au niveau du pharynx et du palais. Lorsque la ménopause arrive, le taux d’hormone chute de manière importante, laissant parfois apparaître des ronflements n’existant pas auparavant.

On constate aussi que les femmes ronflent davantage en fin de grossesse. Cela est dû à l’expansion du diaphragme, plus difficile pour la femme enceinte. La pression intra nasale augmente et cause le ronflement. La prise de poids, normale et importante au cours d’une grossesse peut aussi provoquer le rétrécissement des voies respiratoires et de la gorge. En outre, la femme enceinte doit s’adapter à l’évolution de bébé et à son corps qui change ; il est alors possible qu’elle adopte une position différente au cours du sommeil, faisant apparaître des ronflements qui ne survenaient pas auparavant. Généralement, ils disparaissent après l’accouchement.

Certaines maladies causent le ronflement. Un rhume, une congestion nasale, ou toute pathologie relative aux voies respiratoires peuvent engendrer des ronflements intermittents chez la femme.

Une mauvaise hygiène de vie est souvent responsable des ronflements chez la femme. Le surpoids, une mauvaise alimentation, ou encore la prise d’alcool contribuent au relâchement des muscles du pharynx. La consommation de tabac ou de drogue, quant à elle, peut provoquer une inflammation des tissus des voies aériennes. La femme se met donc à ronfler quand elle dort.

Les conséquences pour une femme qui ronfle

Les conséquences pour une femme qui ronfle sont multiples. Un sommeil réparateur est primordial pour conserver une énergie suffisante et affronter la journée. Le ronflement nuit à la respiration et réduit considérablement la qualité du sommeil. Cela peut entraîner de nombreux désagréments quotidiens pour la femme :

  • Une grande fatigue au cours de la journée
  • Des somnolences
  • De l’irritabilité
  • Des difficultés à se concentrer
  • Une baisse de la libido
  • Un sentiment de honte ou de culpabilité pouvant poser des difficultés sociales dans de nombreuses situations, les ronflements chez la femme étant pour beaucoup un tabou.
  • Des troubles du sommeil
  • L’apparition de maladies cardiovasculaires
  • Le conjoint de la dormeuse peut lui aussi être affecté par le ronflement et ne plus parvenir à bien dormir

Notez que le manque de sommeil réparateur sur la durée augmente les risques d’hypertension. La ronchopathie n’est pas la cause à proprement parler de l’apnée du sommeil, mais peut être un signe révélateur de la maladie. Il s’agit d’un arrêt respiratoire de quelques secondes, provoquant à la longue une fatigue importante et des somnolences au cours de la journée. Bien souvent, cet arrêt respiratoire est suivi d’un ronflement important. Les apnées du sommeil ne sont pas à prendre à la légère : elles peuvent provoquer de l’hypertension artérielle, des accidents vasculaires cérébraux, des cancers, du diabète, des risques d’accident de la route ou du travail et donc une mort prématurée. La maladie est difficile à diagnostiquer : un enregistrement du sommeil est nécessaire pour établir la présence de la maladie et son degré de sévérité.

Le traitement du ronflement chez la femme

Heureusement, le ronflement chez la femme n’est pas une fatalité. Il existe plusieurs solutions pour traiter et faire disparaître (ou atténuer) le ronflement. La femme qui ronfle peut envisager un traitement par radiofréquence. Efficace dans certains cas, ce traitement comporte toutefois des inconvénients importants :

  • Il n’est pas pris en charge par la sécurité sociale et très onéreux
  • Il n’est pas définitif, il vous faudra renouveler le traitement tous les 6 mois environ

La chirurgie ORL est également envisageable en cas de ronflement chez la femme. Cependant cette solution représente un coût élevé, non remboursé par la sécurité sociale. Une opération de cette envergure présente également son lot de risques, irréversibles, mieux vaut donc se tourner vers des traitements anti-ronflements moins lourds.

Des accessoires pour aider la femme à ne plus ronfler sont disponibles. L’assurance maladie  préconise souvent une orthèse anti-ronflement, aussi appelée orthèse d’avancée mandibulaire (source). Il s’agit d’une gouttière qui avance la mâchoire pendant le sommeil afin d’élargir le diamètre du pharynx. La circulation de l’air dans l’appareil respiratoire est alors plus aisée, la vibration des tissus à l’origine des ronflements supprimée.

Un ronflement faible est souvent la conséquence d’une mauvaise hygiène de vie. Dans ce cas, la solution est simple : il suffit de prendre des habitudes plus saines pour faire disparaître le ronflement. Nous vous conseillons de manger équilibré, de pratiquer une activité physique régulière et de dormir suffisamment pour bannir le ronflement de votre quotidien. Dormir sur le côté ou sur le ventre peut également contribuer à atténuer les ronflements : les voies aériennes sont dégagées et les vibrations des tissus moins importantes.

Partagez cette article :

Vous aimerez aussi

Comment fonctionne une canule anti-ronflement ?

De nombreux dormeurs sont sujets aux ronflements. Le ronflement, également…

lire l'article

Qu’est-ce qu’une bague anti-ronflement ? Est-ce efficace ?

Le ronflement résulte du relâchement de la langue, du voile…

lire l'article

L’oreiller anti-ronflement est-il une solution efficace ?

Vous souhaitez arrêter de ronfler ? Il existe différentes solutions…

lire l'article