Ronflement et grossesse : quels liens ?

Publié il y a 39 jours - Ronflement

Les nuits pendant la grossesse ne sont pas de tout repos. En effet, les femmes enceintes souffrent souvent d’envies fréquentes d’uriner, ont du mal à trouver une position confortable, sont dérangées par le bébé qui bouge et ont la sensation d’avoir le nez bouché. Qui dit nez bouché et grande fatigue, dit bien souvent ronflement. Le ronflement chez la femme enceinte n’est pas à prendre à la légère : il peut avoir des conséquences sur la santé de la future maman et sur le fœtus. Quels sont les liens exacts entre la grossesse et le ronflement ? Quels sont les risques liés au ronflement chez la femme enceinte ? Comment arrêter de ronfler pendant la grossesse ? Nous vous disons tout pour vous permettre de retrouver un sommeil de qualité et de recharger vos batteries avant l’arrivée de bébé.

Toutes les femmes enceintes sont-elles concernées par les ronflements ?

Toutes les femmes enceintes ne souffrent pas de ronflements, mais c’est assez fréquent. En effet, la ronchopathie touche en moyenne 40 % des femmes enceintes. Le ronflement pendant la grossesse survient souvent à partir du 3e mois de grossesse et se fait plus présent à partir du 6e mois. Ce type de ronflement est souvent passager : la majorité des futures mamans cessent de ronfler trois mois après l’accouchement. 18 % des femmes continuent cependant de ronfler : il s’agit des femmes qui souffraient déjà de ronchopathie avant la grossesse.

Pourquoi les femmes ronflent-elles pendant la grossesse ?

Les causes du ronflement pendant la grossesse sont souvent liées à un rétrécissement des voies aériennes supérieures. Ce dernier résulte de la prise de poids liée à la grossesse et à la distension de l’abdomen. Il est donc important de veiller à soigner son alimentation pendant la grossesse, afin de ne pas prendre de poids outre mesure. Il existe une autre possibilité. Certaines femmes enceintes ronflent pendant la nuit car elles souffrent de congestions nasales et manquent d’air, sous l’effet de la progestérone et des œstrogènes. Dans ce cas, la femme ronfle lorsqu’elle dort la bouche ouverte.

Quels sont les risques du ronflement chez la femme enceinte ?

Les ronflements peuvent être la cause de certaines complications. Outre le fait que le ronflement altère la qualité du sommeil, a une incidence sur le couple et peut causer une fatigue chronique, il augmente les risques d’apnée du sommeil. Le risque d’apnée est encore plus présent lorsque la femme enceinte est en surpoids.

Les ronflements chez la femme peuvent également entraîner une mauvaise oxygénation du sang, ce qui expose la future maman et le fœtus à des risques. De récentes études ont par exemple démontré que les femmes ronflant pendant la grossesse avaient plus de chances de donner naissance à un bébé prématuré. Le recours à la césarienne est également 2 fois plus courant que chez une femme qui ne ronfle pas. Enfin, les ronflements peuvent entraîner une inflammation du placenta, ce qui peut avoir des conséquences sur la santé du bébé.

En constant ces risques, le gynécologue oriente souvent les futures mamans vers un spécialiste du sommeil, comme l’ORL.

Comment limiter les ronflements pendant la grossesse ?

Les solutions médicales contre le ronflement pendant la grossesse sont assez limitées, la prise de médicaments ou d’huiles essentielles étant proscrite ou très contrôlée. Il existe toutefois plusieurs solutions naturelles pour limiter les ronflements pendant la grossesse, selon leur cause. Dans un premier temps, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue afin de déterminer les causes de vos ronflements. De manière plus générale, nous recommandons aux futures mamans de soigner leur hygiène de vie. Évitez de manger trop gras, limitez votre consommation d’alcool ou de tabac et veillez à vous coucher à des heures régulières. Installer un humidificateur d’air près de votre lit peut également être une solution pour limiter la congestion nasale et mieux respirer pendant la nuit.

Si vous ne possédez pas ce type d’appareil, vous pouvez poser une casserole remplie d’eau sur votre radiateur ou mettre votre linge mouillé à sécher dans votre chambre.

Vous pouvez également changer de position avant de dormir et privilégier le côté gauche (afin de ne pas comprimer la veine cave inférieure), surélever votre tête et acheter un oreiller de grossesse. Enfin, vous pouvez porter une bague anti-ronflement ou des bandelettes nasales, ou vous orienter vers des remèdes naturels. L’huile d’olive, par exemple, permet de lubrifier les voies respiratoires et de lutter contre le ronflement. Prises avant le coucher, certaines infusions, comme celles à l’eucalyptus, peuvent aussi décongestionner les voies aériennes et diminuer les ronflements. Il est également important de vous écouter : si vous êtes fatiguée au cours de la journée, n’hésitez pas à vous reposer et à faire des siestes.

Si malgré tous vos efforts vous ne parvenez pas à arrêter de ronfler et à mieux dormir, nous vous conseillons de rencontrer un spécialiste du sommeil.

Partagez cette article :

Vous aimerez aussi

Que faire en cas de ronflement chez l’enfant ?

Si la ronchopathie chez l’adulte est répandue, le ronflement chez…

lire l'article

Pourquoi utiliser une protection auditive anti-ronflement ?

Les ronflements sont parfois plus dérangeants pour la personne dormant…

lire l'article

Existe-t’il des anti-ronflements naturels ?

Le ronflement, également appelé ronchopathie, est une pathologie répandue. En…

lire l'article