Qu’est-ce que le Bruxisme ?

Publié il y a 238 jours - Troubles du sommeil

Vous dormez mal, vous vous réveillez avec des douleurs dans la mâchoire et des raideurs dans la nuque ? Vos dents sont abîmées, vos gencives douloureuses ? Il est possible que vous souffriez d’un trouble du sommeil assez commun : le bruxisme. Qu’est-ce que le bruxisme ? Quelles en sont les causes ? Comment traiter le bruxisme ? Nous vous disons tout dans cet article.

Bruxisme : définition

Le bruxisme est un grincement des dents incontrôlé touchant 60 à 70 % de la population au moins une fois au cours de la vie (wikipédia). Il peut survenir le jour (on parle alors de bruxisme diurne) mais intervient toutefois principalement la nuit, pendant le sommeil. La personne atteinte de bruxisme a tendance à serrer, voire à grincer des dents. Il s’agit d’un trouble du sommeil pouvant entraîner une importante dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire. La pression subie par les dents est énorme : une personne atteinte de bruxisme applique des forces 6 fois plus fortes qu’un sujet non bruxeur. La pression exercée peut alors atteindre 150 kg par cm².  La contraction importante des muscles masticateurs au cours de la nuit peut entraîner un sommeil de mauvaise qualité, mais aussi une détérioration des dents, des douleurs musculaires et des pathologies de l’articulation temporo-mandibulaires. Le bruxisme peut toucher les enfants comme les personnes adultes. Chez l’enfant, il se manifeste souvent de manière naturelle à l’âge de la perte des dents de lait. Dans ce cas, rien d’anormal : ce bruxisme, périodique, permet de faciliter la perte des dents de lait et arrête la poussée des dents définitive.  Bien que difficile à faire disparaître, le bruxisme n’est pas incurable et peut apparaître de manière épisodique, par exemple suite à un stress important.

Quelles sont les causes du bruxisme ?

Malheureusement, les causes du bruxisme ne sont pas clairement identifiées. Elles peuvent être diverses d’une personne à l’autre. On note toutefois que le bruxisme se manifeste souvent chez les personnes sujettes au stress et à l’anxiété. On distingue deux grandes étiologies du bruxisme : celle résultant d’une manifestation psychosomatique et celle liée à une altération de l’occlusion. D’autres troubles peuvent également être à l’origine du bruxisme :

  • Troubles du sommeil ;
  • Malocclusion dentaire ;
  • Consommation de tabac et d’alcool ;
  • Problèmes parasitaires ou viscéraux ;
  • Troubles neurologiques
  • Désordres endocriniens.

On ne dénote pas de différence d’affectation en fonction du sexe. En revanche, un facteur génétique peut entrer en jeu. Certains traumatismes articulaires ou cervicaux, un accident de voiture ou une anesthésie peuvent être des éléments déclencheurs du grincement des dents.

Les conséquences du bruxisme

Grincer des dents et serrer les dents peut avoir de nombreuses conséquences au fil du temps. Le frottement des dents entre elles, pendant le sommeil, conduit inexorablement à une détérioration de l’émail et de la dentine. L’usure des dents est prématurée, l’hyper sensibilisation des dents de plus en plus présente. Les dents sont alors plus sensibles aux aliments acides et aux variations de température. Dans les cas les plus graves, le bruxisme peut conduire à une fracture de la dent ou à une atteinte du nerf.

On peut également remarquer des saignements réguliers des gencives et un éventuel déchaussement des dents.

Les conséquences du bruxisme se répercutent également sur les muscles mandibulaires et surtout sur les articulaires temporo-mandibulaires. Les pressions intenses de la mâchoire, jusqu’à 150kg/cm², entraînent fréquemment une compression de l’articulation à l’origine d’arthrose, de claquement, de luxation, de blocage rendant impossible l’ouverture ou la fermeture de la bouche.  Les bruxomanes souffrent quasiment toujours de douleurs dans les dents, dans les joues et en avant de l’oreille. Le bruxisme est parfois associé à d’autres troubles du sommeil, comme l’apnée du sommeil ou le ronflement. Certaines personnes atteintes de bruxisme disent également souffrir de maux de tête importants et réguliers, conséquences de la forte contraction des muscles temporaux.

Dans tous les cas, la personne souffrant de bruxisme souffre d’un sommeil peu réparateur. Grinçant des dents 6 à 8 minutes au cours de la nuit, elle possède un rythme de sommeil perturbé. Le bruxisme nocturne entraîne alors une fatigue importante au cours de la journée, des endormissements fréquents et une fatigue chronique. L’esthétique entre également en jeu : grincer des dents fréquemment affecte le sourire et peut réduire considérablement la taille des dents.

Y’a-t-il des traitements contre le bruxisme ?

Il est important de diagnostiquer le bruxisme rapidement afin de pouvoir le contrôler. Étant nocturne et inconscient, le bruxisme est assez difficile à diagnostiquer. Il est souvent repéré par le dentiste, qui remarque l’usure prématurée des dents, souvent associée à des douleurs faciales. Le bruxisme peut aussi être diagnostiqué au cours d’un séjour en laboratoire du sommeil. En effet, ces laboratoires sont équipés d’appareils destinés à enregistrer l’activité musculaire rythmique et les sons de grincements de dents pendant le sommeil des patients.

Guérir du bruxisme est très difficile : ses causes sont principalement psychosomatiques. Comprenez par-là que le grincement n’est pas volontaire ; il est donc très difficile de traiter la cause du bruxisme pour le faire disparaître. Dans certains cas, un suivi psychologique et de la relaxation peuvent se présenter comme de bonnes solutions contre le bruxisme.

Ce dernier peut être repéré par votre médecin traitant ou votre dentiste : si votre conjoint vous entend grincer des dents régulièrement et que vous souffrez des symptômes évoqués plus haut, nous vous conseillons de consulter un spécialiste.

La solution la plus simple pour soulager la douleur et protéger les dents efficacement est d’utiliser une gouttière dentaire. Celle-ci jouera un rôle protecteur sur les arcades dentaires et empêchera l’usure des dents. Pour protéger les articulations, on utilise souvent une gouttière de repositionnement, comme une orthèse d’avancée mandibulaire. Ces dernières sont efficaces contre le bruxisme, mais aussi le ronflement et l’apnée du sommeil.

Partagez cette article :

Vous aimerez aussi

Qu’est-ce que le test de Epworth ?

Certaines maladies favorisent l’endormissement et la somnolence pendant la journée.…

lire l'article

Que faire en cas de problèmes de sommeil ?

Vous passez des nuits agitées et ne savez plus que…

lire l'article

Comment lutter contre l’insomnie ?

Le manque de sommeil provoque un certain nombre de désagréments…

lire l'article