Tout savoir sur les différents troubles du sommeil

Publié il y a 113 jours - Troubles du sommeil

Le sommeil assure de nombreuses fonctions vitales. Parmi elles, la mise au repos du système cardiovasculaire, l’équilibre du métabolisme des liquides et la maintenance du métabolisme neuronal. Le manque de sommeil, ou un sommeil de mauvaise qualité, peuvent nuire à votre bien-être et à votre santé. Il est important de savoir identifier les troubles du sommeil afin de les traiter. Quels sont les troubles du sommeil les plus communs ? Quelles sont leurs conséquences sur la santé ? Comment traiter les troubles du sommeil ? Nous vous disons tout.

Qu’est-ce qu’un trouble du sommeil ?

Trouble du sommeil est une terminologie commune. Elle rassemble différents troubles, affectant le déroulement du sommeil. Constitué d’une succession de cycles bien distincts, le sommeil est composé de trois grands stades. Les deux premiers correspondent au sommeil léger, les deux suivants au sommeil profond. Il existe une dernière phase, durant laquelle survient les rêves : il s’agit du sommeil paradoxal.

Les troubles du sommeil sont des perturbations ayant une incidence à la fois sur la durée et la qualité du sommeil. Plusieurs types de troubles du sommeil existent : ils affectent le sommeil de manière différente et ont différentes causes. Ils sont également plus ou moins importants. L’apnée du sommeil, par exemple, peut occasionner des ronflements importants, mais aussi nuire considérablement à la qualité du sommeil. La ronchopathie fait d’ailleurs partie des symptômes de l’apnée du sommeil les plus fréquents.

Les différents troubles du sommeil

Il existe une multitude de troubles du sommeil : nous vous présentons les trois grands groupes de troubles connus.

Les insomnies

L’insomnie est un trouble du sommeil très répandu. Elles entraînent souvent un sommeil non-récupérateur, insuffisant et de mauvaise qualité. Les conséquences des insomnies sont désastreuses chez la personne atteinte, car elle cause des somnolences au cours de la journée, une irritabilité fréquente et des troubles de l’humeur. Les insomnies peuvent être transitoires ou chroniques. On appelle insomnie transitoire une insomnie se manifestant sur une courte période, trois semaines en moyenne. Elles sont souvent causées par une consommation abusive de substances excitantes, une période de stress, des changements environnementaux, une mauvaise hygiène de sommeil voire par des affections médicales.

Les insomnies chroniques, elles sont des perturbations du sommeil se manifestant sur le long terme, soit plus de trois semaines consécutives. Elles sont souvent liées à de mauvaises habitudes de sommeil et le développement de conditionnements aggravant l’insomnie (comme la peur de ne pas parvenir à dormir). Leur cause est parfois plus profonde : elle peut provenir de troubles psychiques, d’une consommation de médicaments importante ou être liée à des troubles respiratoires.

Les hypersomnies

L’hypersomnie est un trouble du sommeil résultant d’un temps de sommeil trop important ou d’une somnolence excessive au cours de la journée. Le résultat ? Une envie de dormir constante. Il existe plusieurs formes, plus ou moins graves, d’hypersomnie. Nous vous parlerons des plus fréquentes.

La première d’entre elle est la narcolepsie. On s’endort alors fréquemment et de manière involontaire. La perte du tonus musculaire est brutale, mais sans perte de conscience. La narcolepsie est souvent déclenchée par une émotion positive forte. La personne atteinte peut souffrir d’hallucinations au moment de l’endormissement et de paralysie du sommeil. La narcolepsie serait due à un dysfonctionnement hormonal.

Deuxième forme, l’hypersomnie idiopathique, caractérisée par un temps de sommeil supérieur à 10 heures et une somnolence importante au cours de la journée. La personne atteinte ressent le besoin de faire la sieste, mais n’est jamais pleinement éveillée.

Il existe de nombreuses autres hypersomnies, comme l’hypersomnie psychogène, liée à un trouble psychique, l’hypersomnie récurrente, repérée chez les adolescents masculins, et les hypersomnies de causes médicales.

Les parasomnies

Dernier trouble du sommeil, les parasomnies. Il s’agit de manifestations inhabituelles se déroulant durant le sommeil. On peut les identifier selon leur moment d’apparition. Une parasomnie lors du sommeil profond est appelée somnambulisme. Pendant le sommeil paradoxal, les parasomnies entraînent des cauchemars, des troubles du comportement et la catathrénie (des vocalisations monotones ou des grognements)

Troubles du sommeil : les traitements possibles

Il est possible de traiter les troubles du sommeil afin de les atténuer ou de les faire disparaître. La première chose à faire est toujours de consulter un médecin généraliste. Ce dernier pourra, en fonction des symptômes, orienter son patient vers un spécialiste ou vers un centre du sommeil. Chaque cas est différent et doit être traité de manière adaptée. L’automédication n’est jamais une bonne solution.

Évitez autant que possible la prise de somnifères et la luminothérapie, qui atténuent les troubles du sommeil mais ne traitent pas réellement leurs causes profondes. Seul un professionnel de la santé pourra établir un véritable diagnostic et vous conseiller un traitement en conséquence. Après avoir passé divers examens, vous serez dirigé vers différentes thérapies ou traitements. Pour des ronflements en cas d’apnée du sommeil par exemple, on pourrait vous prescrire des orthèses anti-ronflement.

Partagez cette article :

Vous aimerez aussi

La polysomnographie : Qu’est-ce que c’est ? Comment ça se passe ?

La polysomnographie permet d’identifier différents troubles du sommeil. Qu’est-ce que…

lire l'article

Qu’est-ce que le Bruxisme ?

Vous dormez mal, vous vous réveillez avec des douleurs dans…

lire l'article