Quel traitement pour l’apnée du sommeil ?

Publié il y a 55 jours - Apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil lourd de conséquences sur la santé. Il s’agit d’un trouble respiratoire, caractérisé par des pauses respiratoires de 10 à 30 secondes en moyenne. Ces pauses peuvent se répéter plusieurs dizaines de fois par heure et des centaines de fois par nuit. En présence d’apnées nocturnes, le sommeil n’est plus réparateur : sa qualité se détériore nuit après nuit, exposant la personne atteinte à différents symptômes. Dans cet article, nous vous parlons des différents traitements de l’apnée du sommeil possibles.

L’hygiène de vie à adopter avant d’aborder un traitement de l’apnée du sommeil

Les symptômes de l’apnée du sommeil sont multiples. Une fois la maladie identifiée, il est important de suivre un traitement contre l’apnée du sommeil adapté. Adopter une bonne hygiène de vie est un premier pas pour traiter l’apnée nocturne. Si vous souffrez d’apnée légère à modérée, ce changement d’habitude peut être suffisant pour faire disparaître l’apnée du sommeil. Ces mesures consistent à :

  • Perdre du poids : en cas de surpoids ou d’obésité, il est important de mincir pour atténuer les apnées du sommeil. Chez la personne en surpoids, l’obstruction des voies respiratoires est en effet plus forte.
  • Arrêter de fumer : le tabac accentue les apnées du sommeil.
  • Éviter l’alcool et certains médicaments : la consommation d’alcool et la prise de certains médicaments (somnifères, antihistaminiques…) augmentent les risques d’apnées du sommeil.
  • Changer de position pour dormir : en présence d’apnées du sommeil, il est préférable de dormir sur le côté et non sur le dos.

Y’a-t-il des médicaments pour traiter l’apnée du sommeil ?

Il n’existe à ce jour aucun médicament capable de soigner l’apnée du sommeil. Néanmoins, la prise de certains traitements peut aider à réduire les apnées du sommeil en en soignant la cause. En effet, les apnées sont, rarement, dues à des rhinites allergiques ou à des reflux gastro-œsophagiens. Ces maladies peuvent entraîner ou aggraver les apnées du sommeil : il est donc nécessaire de les traiter afin de réduire les apnées.

Il est également conseillé de prendre des médicaments (sur prescription d’un médecin) selon les conséquences de l’apnée du sommeil sur le patient. Une somnolence importante au cours de la journée, par exemple, peut donner lieu à une prescription de médicaments stimulants.

Le dispositif PPC pour le traitement de l’apnée du sommeil

Le PPC ou appareil de Pression Positive Continue, est un traitement efficace contre les apnées du sommeil sévères. Il s’agit d’un dispositif de ventilation nocturne via un appareil. Le dispositif PPC envoie de l’air dans les voies respiratoires, via une machine, reliée à un masque nasal par un tuyau souple. Il est rarement prescrit pour les apnées légères à modérées, car encombrant et pas supporté par tous les patients.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 15 % des patients refusent le traitement de l’apnée du sommeil par PPC et 20 % l’abandonnent. Néanmoins, le PPC est toléré et accepté par la majorité des personnes. Remboursé par l’assurance maladie, cet appareil est redoutablement efficace. Cependant, il présente un inconvénient de taille : volumineux et difficile à transporter, il ne convient pas aux personnes amenées à partir en déplacement régulièrement.

Le traitement de l’apnée du sommeil par orthèse d’avancée mandibulaire

L’orthèse d’avancée mandibulaire est prescrite pour les apnées du sommeil légères à modérées. Elle peut également être prescrite aux patients souffrant d’apnées lourdes, mais ne pouvant ou ne souhaitant pas être soignés par PPC (déplacements fréquents, mauvaise tolérance au dispositif). Il s’agit d’une gouttière dentaire qui s’adapte sur les dents et maintient la mâchoire inférieure en avant, afin de libérer le pharynx et de libérer les voies aériennes. Elle ne présente que des avantages : elle est efficace pour l’apnée du sommeil, facile à transporter et prise en charge par la sécurité sociale. Néanmoins, elle ne convient qu’aux patients possédant une dentition en bon état (dans le cas contraire, elle ne peut pas se fixer au cours de la nuit).

La chirurgie pour traiter l’apnée du sommeil

Le traitement chirurgical de l’apnée du sommeil est indiqué en dernier recours, en cas d’échec des autres traitements. On privilégie autant que possible les traitements par PPC ou orthèse aux actes chirurgicaux : le résultat n’est pas garanti, et les opérations ne sont pas toujours efficaces. Il existe plusieurs types de chirurgies :

  • Une chirurgie pour faire avancer la mandibule et favoriser le passage de l’air dans les voies aériennes
  • Une chirurgie de la langue pour corriger sa position au cours de la nuit
  • Un traitement par UPP, ou traitement par uvulo-palato-pharyngoplastie, consistant à enlever les tissus excédentaires pouvant gêner le passage de l’air (luette, voile du palais, amygdales) … Son taux de succès est faible, de l’ordre de 50 % seulement

Enfin, il existe d’autres opérations, destinées à traiter le problème à la source. Parmi elles, les opérations contre l’obésité, permettant une perte de poids importante.

Partagez cette article :

Vous aimerez aussi

Qu’est-ce que le dispositif de Pression Positive Continue (PPC) ?

Qu'est-ce qu'un appareillage PPC ? L’appareil PPC, ou dispositif de…

lire l'article