Qu’est-ce qui provoque la somnolence ?

Publié il y a 44 jours - Troubles du sommeil

On confond souvent somnolence et fatigue. Pourtant, ces deux termes n’ont pas la même signification. Vous pensez souffrir de somnolences diurnes ? Après la lecture de ces quelques lignes, vous saurez comment les identifier et comment agir pour retrouver votre vitalité. Qu’est-ce que la somnolence diurne ? Quand est-elle considérée comme anormale ? Quelles en sont les causes ? Comment lutter contre la somnolence ? Suivez le guide.

Qu’est-ce que la somnolence ?

La somnolence est tout simplement l’envie, le besoin de dormir. Une somnolence normale se manifeste le soir, après le dîner. C’est le premier stade de l’endormissement. Il ne faut pas confondre somnolence et fatigue : la fatigue, physique ou psychique, est souvent induite par une activité excessive. La somnolence diurne pathologique, elle, se traduit par un besoin non désiré de dormir. Elle peut survenir à toute heure de la journée et représente souvent une gêne pour la personne. Souvent, l’envie de dormir est irrésistible, et suivie d’épisodes d’endormissement. On considère que la somnolence diurne excessive concerne un français sur 5, notamment les adolescents de 15 à 19 ans.

Dans quel cas parle-t-on de somnolence diurne excessive ?

Vous l’avez compris, la différence entre somnolence et fatigue est subtile. On parle de somnolence diurne excessive lorsque la fatigue se fait sentir à des moments anormaux (le matin, au cours de la journée…) et de façon répétée. Les symptômes de la somnolence diurne sont facilement identifiables. Parmi eux, les paupières qui clignent, les yeux qui piquent, les bâillements à répétition…

On repère également une irritabilité, une diminution de la motivation, des troubles de l’attention et de la mémorisation chez la personne atteinte. Ces troubles, plus ou moins prononcés, peuvent avoir des conséquences dramatiques sur la vie du sujet. En effet, ils perturbent sa qualité de vie personnelle et professionnelle et peuvent impacter son entourage. Dans les cas les plus graves, ils peuvent entraîner des accidents du travail ou de la circulation. La somnolence est en effet la première cause d’accidents mortels de la route et serait impliquée dans 20 % des accidents de la route. Ce type de somnolence peut toucher n’importe qui :

  • De jeunes parents dont le bébé dort peu
  • Les étudiants en période de révisions intenses
  • La personne âgée dont le cycle de sommeil-éveil est déréglé
  • Les personnes stressées, qui dorment mal la nuit
  • La personne qui ne dort pas le nombre d’heures de sommeil adéquat

La somnolence peut être normale à certains moments de la journée, notamment après le repas du midi. En revanche, si elle survient n’importe quand, on la considère comme excessive et pathologique.

Quelles sont les causes des somnolences dans la journée ?

La somnolence a de nombreuses causes. Les premières d’entre elles sont souvent une mauvaise qualité du sommeil ou le manque de sommeil. Un sommeil de mauvaise qualité peut potentiellement être lié à différents troubles du sommeil comme :

  • Un retard de phase et insuffisance chronique de sommeil : c’est un manque chronique de sommeil lié à un dérèglement de l’horloge interne. Les phases de sommeil sont décalées
  • L’apnée du sommeil : des pauses respiratoires inconscientes pendant la nuit, interrompant les cycles de repos
  • Le syndrome des jambes lourdes : besoin de bouger les jambes au cours de la nuit, perturbant la qualité du sommeil
  • Les ronflements : ronfler à répétition pendant la nuit détériore la qualité du sommeil du ronfleur et du partenaire
  • Les hypersomnies centrales : dues à une dégénérescence de certains neurones et entraînant un besoin de sommeil important
  • Les hypersomnies liées à la prise de médicaments : certaines drogues et certains médicaments peuvent induire une somnolence excessive

Les somnolences diurnes peuvent également être causées par divers troubles, comme les troubles psychiatriques (troubles bipolaires, dépression), le diabète, le surpoids, la grossesse ou encore diverses maladies (accident vasculaire cérébral, maladies neurodégénératives, tumeur cérébrale).

Comment lutter contre la somnolence ?

La plupart des somnolences sont causées par un manque de sommeil. Elles peuvent alors être facilement atténuées en faisant des siestes pendant l’après-midi, ou en se couchant plus tôt pour dormir davantage.  Il est en effet important de rétablir des horaires de sommeil réguliers et de dormir un nombre d’heures suffisant chaque nuit.

Nous vous suggérons également d’adopter une bonne hygiène de vie : ne pas trop manger, ni trop tard, et ne pas prendre d’excitants le soir peut améliorer considérablement la qualité de votre sommeil.

Si ces méthodes ne sont pas efficaces, nous vous conseillons vivement de consulter un médecin afin d’identifier la cause de ces somnolences excessives. Ce professionnel de la santé pourra vous orienter vers différents tests du sommeil, indispensables pour détecter la présence de symptômes d’apnée du sommeil et d’autres troubles du sommeil. À la suite de votre visite, votre médecin pourra vous donner des solutions pour mieux dormir ou vous orienter vers un traitement adapté.

Partagez cette article :

Vous aimerez aussi

Quels sont les troubles du rythme circadien ?

Avez-vous déjà entendu parler du rythme circadien ? Il est…

lire l'article

Qu’est-ce que la polygraphie ventilatoire ?

Il existe de nombreux tests capables de déterminer la qualité…

lire l'article

La polysomnographie : Qu’est-ce que c’est ? Comment ça se passe ?

La polysomnographie permet d’identifier différents troubles du sommeil. Qu’est-ce que…

lire l'article